Découvrir l'ISDC

historique, mission, principe, isdc

Découvrirl'ISDC

Notre mission

L’ISDC a pour mission d’avoir un impact structurant sur le développement et la vitalité de ses communautés afin d’améliorer la qualité et les conditions de vie de la population sherbrookoise. Pour ce faire, elle préconise une approche intégrée en développement des communautés et en soutien aux milieux comme outils de participation citoyenne et d’inclusion sociale.

Soutien aux tables de quartier : quatre territoires bénéficient du soutien d’un agent de développement pour la mobilisation de citoyens et de partenaires. Une contribution annuelle est également allouée pour stimuler la participation citoyenne.

Soutien aux milieux : une agente de rapprochement interculturelle et une agente en sécurité alimentaire interviennent chacune dans deux territoires afin de promouvoir l’action concertée autour de ces thématiques.

Soutien aux projets innovants et porteurs à l’échelle locale : une contribution ponctuelle est accordée à des projets mobilisateurs pour renforcer le tissu social et favoriser la participation active des citoyens.

Développement des communautés

L’ISDC promouvoit l’approche de développement des communautés.Celle-ci se définit comme un processus de coopération volontaire, d’entraide et de construction de liens sociaux entre les résidents et les institutions d’un milieu local. Les actions entreprises visent l’amélioration des conditions de vie sur les plans physique, social et communautaire. (INSPQ, 2002)

L’approche territoriale est centrale et la communauté fait référence ici à la communauté géographique. Le développement vise et implique toute la population d’un territoire. Les citoyens sont au cœur des préoccupations et ils sont mobilisés dans la recherche et la mise en œuvre de solutions. Les organismes intervenants dans le milieu sont invités à se concerter pour intervenir ensemble de façon intersectorielle.
Le développement fait référence autant au développement social, économique, culturel, qu’environnemental d’un milieu.

Basée sur la reconnaissance du potentiel d’une communauté à développer ses compétences et à se mobiliser en vue de répondre à ses besoins, le DC occupe, depuis plus de 20, ans une place centrale à Sherbrooke comme stratégie de développement structurante et adaptée aux besoins et aux caractéristiques des communautés locales.

Principes directeurs

picto_approche_territoriale_2

Approche territoriale

Pour réaliser sa mission, l’ISDC préconise une approche où le territoire est le point d’ancrage de l’intervention. Il s’agit d’un territoire vécu ou de proximité qui se définit par le sentiment d’appartenance des citoyens qui y résident. L’appartenance au territoire est un facteur de dépassement des intérêts organisationnels et individuels. Les communautés locales, définies dans le tableau de bord de l’Observatoire estrien du développement des communautés, sont considérées comme étant une référence à cet égard.

picto_collaboration_2

Collaboration intersectorielle

L’intersectorialité est un processus de mise en relation structurée et durable entre des acteurs sociaux. Ces derniers acceptent de partager de l’information, et de discuter de problèmes ou d’enjeux afin de convenir d’objectifs et d’actions susceptibles de les engager dans des partenariats. (Bourque, 2008)

En ce sens, l’ISDC souhaite faire le pont avec le plus grand nombre de parties prenantes dans la conjugaison des efforts à améliorer la qualité et les conditions de vie de la population sherbrookoise. Elle mise sur la complémentarité des ressources, des expertises et des actions afin de réduire le travail en silo.

picto_participation_2

Participation citoyenne

La participation citoyenne est la prise de conscience de ses besoins et de ceux de sa communauté qui mène le citoyen à poser des actions, ponctuelles ou régulières, individuelles ou collectives, en vue d’influencer une décision portant sur des choix significatifs qui toucheront sa communauté, afin de transformer son milieu dans le but de l’améliorer. (TCFJRQ, 2012)

L’empowerment correspond à l’appropriation du pouvoir d’agir (individuel, collectif et communautaire). Il implique de comprendre (information), décider (débat), agir (accès aux ressources), évaluer (savoirs partagés).

L’historique de l’ISDC

  • 2012 – ACCUEIL

    Entente de partenariat entre la Ville de Sherbrooke, la CSRS et le CIUSSS de l’Estrie – CHUS donnant naissance officiellement à l’ISDC. La CDC se joindra plus tard au projet collectif.

  • 2013 – ACCUEIL

    Projet pilote avec Ascot en santé

  • 2015 – ACCUEIL

    Évaluation du projet pilote par le Centre affilié universitaire CSSS-IUGS

  • 2016 – ACCUEIL

    Élaboration du cadre de référence de l’ISDC

  • 2017 – ACCUEIL

    Dialogue avec la Fondation Lucie et André Chagnon

  • 2018 (2) – ACCUEIL

    4 tables de quartier sont soutenues
    Confirmation du financement de la Fondation Lucie et André Chagnon

Fonctionnement

Étant un projet collectif, l’ISDC propose un modèle de gouvernance souple, à multiniveaux et reflétant l’approche de « coconstruction ».

La gouvernance est partagée entre 3 comités interconnectés qui relèvent au final du conseil d’administration de Sherbrooke Ville en santé. Il s’agit d’une table réunissant les directions générales des institutions publiques des secteurs de la santé, du municipal, de l’éducation et du développement économique.

La Corporation de développement communautaire (CDC) de Sherbrooke est le fiduciaire de l’ISDC. 

Le comité stratégique maintient les liens interorganisationnels en matière de développement des communautés et des autres enjeux communs. Il porte une réflexion stratégique sur l’arrimage et la cohésion des pratiques en développement des communautés et de soutien aux milieux.

Le comité de pilotage définit et encadre les paramètres de gestion de l’ISDC avec le fiduciaire. Il révise et applique le processus d’accès au soutien en développement des communautés.

Le comité des partenaires veille à l’équité territoriale, permet les échanges de bonnes pratiques en développement des communautés et soutient l’élaboration de projets d’actions transversales

Le milieu scolaire, tout comme le municipal et celui de la santé, se retrouve donc à chacun des niveaux.