Ateliers d’écriture <span>du Journal de rue</span>

soutien tables quartier, isdc

Ateliers d’écriture du Journal de rue

ecole_larocque_logo2

Organisme promoteur: Journal de rue de l’Estrie
Personne ressource: Nancy Mongeau

Territoires: Sherbrooke

Page facebook

DESCRIPTION DU PROJET

Le Journal de rue de l’Estrie présente une série de huit ateliers auprès d’organismes locaux durant trois ans. L’objectif de ce projet est d’offrir à des gens vivant dans la pauvreté et l’exclusion sociale une activité gratuite leur permettant un développement personnel enrichissant.

Il offre des ateliers gratuits et la possibilité de poursuivre son implication sociale au sein du comité de production du Journal de rue. Ce comité est composé d’une mixité de gens de tous âges et de différents horizons : étudiants, personnes retraitées, travailleurs et chômeurs y participent sans distinction de classe sociale.

Il donne une voix aux sans-voix, l’opportunité de se faire entendre, de s’exprimer dans un média reconnu et lu par plus de 15 000 personnes!

 

Site web (présentement en construction) :
www.jdrestrie.ca

PARTENAIRES DU PROJET

Le Café Baobab et l’Accorderie de Sherbrooke sont fiers de s’associer au Journal de rue de l’Estrie dans le projet d’atelier d’écriture destiné aux personnes à faible revenu et vivant de l’exclusion sociale. L’espace-café du Baobab est un milieu d’animation sociale et culturelle dans le quartier d’Ascot et la clientèle pourra profiter gratuitement de ces ateliers. Des membres de l’Accorderie pourront assister l’animatrice des ateliers afin d’appuyer l’équipe du Journal de rue et d’acquérir de l’expérience en animation.

La Chaudronnée souhaite accueillir ces ateliers et aider le Journal de rue à en faire la promotion afin que leurs usagers et usagères puissent y participer en grand nombre.
La salle à manger servira de lieu d’accueil pour la tenue de cette activité.

Le Centre de jour Ma Cabane souhaite rendre disponible ses locaux et intervenants pour les ateliers d’écriture du Journal. L’initiative est en phase avec la volonté de Ma Cabane où l’offre de soutien et l’accès à des services se conjuguent à l’élaboration d’un vivre ensemble qui favorise l’émergence et renforce un désir de participation sociale chez ses utilisatrices et utilisateurs.

Le Tremplin 16-30 souhaite faire profiter des ateliers du Journal de rue à ses résidents et usagers en accueillant deux sessions. Outre le recrutement de participants, le Tremplin 16-30 contribuera à la réalisation de ce projet en offrant la salle multifonction pour la tenue des ateliers destinés aux jeunes de 16 à 30 ans.

L’un des intervenants sociaux accompagnera le groupe pour la durée des ateliers et assurer avec eux un suivi, que ce soit pour l’envoi et la révision des textes ou pour leur offrir un soutien psychosocial.